OVL  lettre  "T"

 

tapette  2  (français pop) (5 avril 2020) = insulte, principalement destinée à un homosexuel, ou à un homme efféminé.

Exactement même signification que l' insulte "pédale".

< atta-apa-yata = faire (intensément?) (atta) le mouvement  (yata) vers le lointain (apa).  Pour apa-yata, voir, par exemple, skr/angl: pathi / path = chemin.

Donc  tapette  signifie  "qui s'enfuit = couard".

 

tasse de thé  (ce n' est pas ma ...) (expression populaire française)(30 mars 2020)

Cette expression  est un bon exemple des interconnexions linguistiques  franco-britanniques.  Ces interconnexions  sont dues aux zones de l' ancienne France sous domination anglaise au Moyen Age, mais pas seulement. Elles sont dues aussi  au même patrimoine linguistique, caractéristique de l' Europe nord-occidentale. C'est-à-dire que certains mots très anciens se retrouvent dans des langues locales aussi bien de Grande-Bretagne que  de  Gaule.   Point n'est besoin d' en appeler aux Celtes, puisqu' ils sont là depuis la nuit des temps... 

Ces interconnexions sont aussi dues à l' attraction culturelle et linguistique  qu' a longtemps exercé la France dans le Monde, particulièrement au XIXè s.

Il y a donc  deux expressions voisines  en France et en GB  (this is not my cup of tea !), qui signifient "ce n'est pas ce que j' aime". 

L' origine de ces deux expressions  est, de toute évidence, un mot  commun aux deux régions:  *tastety OU *tasteté  qui proviennent de l' étymon que l'on retrouve  dans angl: taste = le goût et le FR: tâte-vin = pour goûter le vin.  *tasteté  signifiant donc  "le goût, l' attirance pour".

(j' ai considéré que *tastety était un mot reconstitué, car je ne le retrouve pas dans mes dictionnaires d' anglais et  *tasteté n'est pas non plus présent dans les dictionnaires d' ancien français)

 

Les Français  ont donc interprété  phonétiquement le mot *tasteté  en  "tasse de thé"  et les Anglais, probablement séduits par l'ironie de l' expression, l' on traduit par "cup of tea", et je ne préjuge pas de l' existence d' un étymon  tass  présent dans les langues anciennes de GB, et signifiant  "cup" (?).    

 

 

tigre (un) (français) (17 mars 2020)

Voir une tique.

 

 

Tillard  (PTN-France) (3 avril 2020)

Le suffixe familial  -ard  est bien connu (seulement par moi !):    Ṛd < Ṛ-add = qui assemble (Ṛ) vers l'avant (add).  Le nom originel antique est:  Atil-us / Attillus / Atilo / etc...

Autres exemples  actuels en France:  Tillier, Thillier, Tillet, Tillon, Tillou, Tilloy, Til, Thil, Tillequin, Tilquin, Dutilleul, Tilly, Tilmant, etc...

Je vous laisse explorer les formes étrangères et diachroniques...

 

tique  (une) (français) (17 mars 2020)

acarien, dont l' étymologie "officielle"  est:  "de l' anglais tick (pendant la guerre de 100 ans)" (dixit  Dauzat !).

Comme si  les tiques n' existaient pas en Gaule avant la Guerre de cent ans !  Il vaudrait mieux dire: étymologie  < d' un mot gaulois  *tic  (*attic-) dont nous n' avons aucune trace écrite et qui était proche du brittonique *tic.

Que s'est-il passé dans le cerveau d' Albert DAUZAT  (et de nombreux autres soi-disant "savants") pour que le simple bon sens ne se penche pas sur leur berceau. Pourquoi les habitants de la Gaule, devenue la France, n' auraient pas continué à utiliser un des mots qu' ils employaient couramment depuis des millénaires pour désigner ce fléau quotidien que représentent les tiques !  Pourquoi,  à cette époque d' absence de médias,  seraient-ils allés chercher un mot étranger ?

L' étymologie védique de tique  est:   <  ati-K = qui  assemble  intensivement   = qui s' accroche intensivement.  ati  est un élément bien connu en sanskrit.

Le mot  tique est féminin car l' action d' assembler  appartient d' ordinaire à la moitié féminine de l' Univers.

Nous retrouvons la même construction dans les noms de félins des langues du monde, car la particularité des félins est leurs puissantes griffes.

Exemple:  le tigre, qui proviendrait d' un mot perse (?).  Sa phonétique  est proche de celle de tique, puisque les phonèmes  [k] et [gr]  expriment  l' assemblage.  A noter d' ailleurs que le mot "tigre"  en grec et en latin est parfois  féminin (!!!), sans pour autant désigner une femelle tigre. Toujours ce partage entre les éléments féminins qui assemblent (à l'intérieur) et les éléments masculins qui provoquent le mouvement. Une tique, une tigre, une tortue, etc...

 

tlota  OU tiota  (gaulois) (29 mars 2020)= bas ?

Voir  angl : low.

 

toucher du bois  (expression et rituel français) (30 mars 2020)

Voir  bois (toucher du)

 

tsé-tsé (mouche) (sechuana, langue d' Afrique australe) (11 avril 2020)

Voir FR: quiche 2.