OVL  lettre  "N"

 

nigaud  (français) (27 mars 2020) = idiot

La trace la plus ancienne que nous ayons de ce mot est en 1500, dans un ouvrage de La Curne (dixit Dauzat).  Dauzat  le dit provenir du personnage des Evangiles: Nicodème; étymologie plus que douteuse et, encore une fois, qui n' explique rien.

 L' étymologie est pourtant d' une évidence rare.

En prenant un raccourci, on peut l' expliquer par  la négation (ni)  et l' angl:  got, passé du verbe to get = comprendre, saisir.   ni-got = qui ne comprend rien; on peut aussi faire un parallèle qui possède la même étymologie: ni-good = pas bon, pas correct.

L' étymologie védique est également assez simple:

1- négation =  dentale  de la destruction  > "n"

2- G-att  =  qui fait (att)  l' assemblage (G).   Le phonème guttural : /g/   est probablement , et très souvent, un ancien phonème  /Ṛg/  , avec le "g" qui serait le résultat d' une mutation phonétique du souffle  qui suit  le son guttural  (ua / ha / w), c'est-à-dire  Ṛg  décomposé = Ṛag  < Ṛa-ha OU Ṛa-gha.

Dans la mentalité ancienne, l' assemblage  correspond à la réussite, à la compréhension, et même au Salut  des Chrétiens.

Le verbe sanskrit    illustre bien cette idée = atteindre, obtenir, gagner, ouvrir, etc...; au causatif: délivrer, restaurer.

On peut aussi comprendre ce sens par l' anglais: right = juste    <  Ra-gatta  < Ṛa-hatta  <  qui  fait (hatta)  l' assemblage  (Ra).

Voir l' angl: to get.

 

L' étymologie  de nigaud est donc:   d' un mot  gaulois  *nigad OU *nirgad, issu de deux éléments de la langue védique  ni  ET Ṛgatt, qui ont donné aussi un paradigme sanskrit  agati (*an-gati)  = fait de manquer le but, impossibilité d' arriver.

Autre exemple, skr: nirguṇa  (==*nirgunta)= dépourvu de qualité.