OVL  lettre  "F"

 

la fille de l' air  (jouer) (expression française) = s'échapper, s'en aller

Dans cette expression, on retrouve "bizarrement" un mot qui signifie "violoniste" en anglais = fiddler, de fiddle = violon, qui d' après une évolution diachronique a donné le verbe français populaire: FILER = s'en aller rapidement   < *fidla-ir  < fi-adda-ir = faire (ir) intensément (fi = sanskrit  vi-) le mouvement en avant (adda > adla).

Quel rapport entre le mouvement en avant et le violon ?

Il faut savoir que, dans la dualité védique, le bruit et la musique font assembler  vers le haut, car ils appartiennent  à la moitié lumineuse de l' Univers, opposée à la moitié sombre et silencieuse de la Terre noire. Il n' y a qu' à se rappeler le mythe d' Orphée ressuscitant Eurydice grâce à sa lyre.

Jouer une note aigüe signifie par conséquent "faire aller vers le haut / vers le lointain". Peu d'instrument, en dehors du violon,  réussissent, d' ailleurs, à jouer des notes aussi aigües.  Plus un bruit est grave, et plus ce bruit est proche de l' assemblage inférieur... Vous comprenez ainsi beaucoup mieux les mythes qui ont recours aux symboles musicaux, comme les trompettes et autres instruments.  

Le bruit, la musique et le langage servent, d' ailleurs, à "assembler vers le haut / vers l' autre": la communication, l' expression poétique, l' appel, la plainte, le cri de douleur ou de plaisir, toutes choses qui "assemblent vers l' extérieur".

 

La langue française a conservé un mot ancien fidler = s'en aller rapidement, conservé sous une forme nouvelle  fildler  interprété comme "fil de l' air" > "fille de l' air".

Je pense que l' on peut qualifier ce mot  fidler (OU *fidaler  > PÉDALER) comme "gaulois", étant donné qu' il n' est pas répertorié, à ma connaissance, dans les lexiques de français médiéval (fin du Moyen Age).

 

C: l' Oxford Dictionary donne comme étymologie pour fiddle  <  vieux haut allemandfidula = viole.

Il relie, relativement justement, ce paradigme au latin:  VITULARE  = entonner un chant joyeux, se réjouir  (puisque la joie  "fait aller vers le haut")  et aussi à la divinité romaine Vitula = déesse de la victoire et des fêtes.  On peut aussi le relier au latin: uitula / uitulus = génisse, veau.

Voir  pédale 1 et 2.

 

fin (français) NF (5 avril 2020) = 1- l' extrémité, l' arrêt;  2- l' objectif

1- L' étymologie védique est:   fin-na  <  ne pas (na) aller en avant / au-delà (fin <  apha-yan).

Même étymologie que angl: end.

 2- <  apha-yan  = qui  fait aller  (yan == in) en avant / vers l' avenir (apha).

 

C:  pareil pour FINIR, etc...

 

 

finis (latin) (5 avril 2020) = 1- limite, borne; 2-pays; 3- excellence; 4- définition; 5-fin, mort; 6- but, intention

Les nombreux sens du mot nécessiteraient une longue étude qui est hors cadre de l' ouvrage présent.

Voir une analyse succincte à confine (latin)  et CONFINER (FR).