Extract of International Philology and Theology  #3 and volume 5

 

Gaulish  language

3br-  new data  about the Gaulish word  ucuetin

 

In 2012,  I  translated the Gaulish word  of the Alise-Ste-Reine's  inscription "ucuetin"  as  a an accusative plural  of  ucueti =  a nobleman, as the contemporary sense: a free man, that is to say: a man. 

(Sanskrit  has  the same  ending   -in  for the accusative plural)

A few days ago,  I  was wondering  about  the  French word  freluquet =  pipsqueak, whippersnapper.

Dauzat  dates  it  back to ca.1670 in a Madame de Sévigné ' s letter. "freluquet"  had, he said, a  sense of  "a frivolous man". 

I  add, in French, "freluquet" is a word used by the aristocratic class, not by  the People. The sense is also "weed, squirt", and it is used as a moderate insult.

 

In freluquet, we can see the French word  frêle = frail, fragile.

Therefore, a freluquet  is a frail noble or a frail man.

It is possible that  frêle had a former sense of  "young".  I have not enough time to explore this etymology...

 

Conclusion

One more time, linguists have not  explored  the linguistic  patrimony. They are lost in theorical reflections with little interest.  Some years ago, I  wanted  to publish my researches about the French popular patrimony,  included  in many expressions, but I  am like a Martian  lost on the Earth...

 

 

 

bibliography:

LH5 = Langue-et-histoire, volume 5, 2012

Dauzat, Nouveau dictionnaire étymologique

 

 

My former analysis of the word  Ucueti / Ucuetis. Extract of my 5th volume, published in November 2012:

 

ucueti , ucuetis  = noble, le noble  (aussi: épithète de Mars)

Trois occurrences:

1- Inscription d' Alise: martialis dannotali  ieuru ucuete sosin celicnon etic gobedbi dugiiontiio ucuetin in alisiia =  le prêtre de Mars Dannotali a consacré par Ucueti les représentations d' hirondelles et (pour) qu' ensuite en (les) protégeant, elles exaucent les voeux des nobles à Alesia.

2- Une dédicace a aussi été trouvée à Entrains (Nièvre): in hono[rem domus divinae] deo Ucu[.. Je traduirais cette dédicace de la manière suivante:  "en honneur de la devineresse (divinae) du sanctuaire (la maison, domus) au dieu Ucuetis." OU "dédiée à Ucuetis".

Bien que domus puisse aussi être pour domnus = lat: dominus = le Seigneur; mais ma première idée "tient la route", par conséquent il n' y a pas de raison d' en changer ...

3- sur le Mont-Auxois, à Alesia, un ex-voto: Deo Ucueti et Bergusiae Remus Primi fil(ius) donavit vslm. Je n' ai pas fini de l' analyser, mais deo ucueti est bien le datif > au dieu Ucueti ... 

La marque du nominatif est probablement le "s'.

Il semble que Mars-Ucuetis ait été un des patrons des métallurgistes, chez les Gaulois. Claude STERCKX a bien rapporté la correspondance Mars – Gobannos – Ucuetis , en tant que Dieu forgeron, de nombreuses fois représenté en Gaule. (MMC-314-315)

 

< uchcha TB-108 = haut, intense, aigu ( pour un son), ucchatva DSF-134 = supériorité; ucchais DSF-134 = en haut, intensément, noblement; ucchrâyin DSF-135 = haut.

uccha est probablement à l' origine de agra DSF-5 = pointe, sommet, extrémité.

 

grec: oksus = son aigu , son violent; hê akra = la partie supérieure, le haut; etc...

agathos = noble et aussi: qui a une voix retentissante < skr: ucchais

v.irl: ochtar = partie supérieure, haut; uachtaran = chef, maître (JV-O7); acrad = de haut-rang, noble < ucuet

gall: uchel = haut; uchelwredd = noblesse; uwchradd = supérieur; achwedd = lignage

> bret: argoat = la terre (par opposition à la côte) <  *ucchaid = les hauteurs

Anc.FR: agait= guet, veille (FG)

FR: guetter < *ucuest = être haut ; être aux aguets (guetter)

> une académie

> vicomteucueti = noble < celui qui est en haut

 

> angl: God = dieu < *ucchaid = celui qui est en haut

 

> NP FR: Hughes

NP: Hugo, Ugolin (plein de noblesse), Huguette

 

> NL: le sanskrit uccha est à l' origine d' une multitude de toponymes dans le monde. Je citerai ceux que je connais bien: les hogue OU heugue de Normandie, depuis longtemps associé au FR: hauteur, éminence. (Voir par exemple, Jean RENAUD, Vikings et noms de lieux de Normandie, Cully (Calvados), OREP éd., 2009, p 69) (note)

 

Comme uccha a donné en sanskrit ucita = agréable; ucuet a donné le FR: accorte = gracieuse, avenante.

 

Voir aussi une autre orthographe à uocaiton

 

 

note : bien qu' hérité de la "toponymie de papa" (papa DAUZAT), ouvrage qui reste intéressant. Néanmoins, il est temps que le folklore des Vikings en Normandie, n' occulte plus la véritable Histoire normande...! 

 

 (ce texte date de Novembre 2012 !   depuis  il y aurait certains éléments à revoir... (Ugolin (plein de noblesse)  > plein de bêtise, plutôt; mais il est difficile de créer un nouveau chemin !)

A noter que j' ai envoyé, à l' époque, un exemplaire de mon volume 5 à monsieur  Lambert et à monsieur Garnier, dans un souci amical de collaboration.  Dans le premier cas: aucune réponse, dans le deuxième cas, une réponse aimable mais condescendante. Il est vrai que je ne tutoie pas les sommets comme le fait monsieur le professeur Garnier...il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes)